Mathilde BERNARD
Art-thérapie à Saint-Nazaire

DREFFEAC (MERCREDI - VENDREDI - SAMEDI) / SAINT-NAZAIRE (JEUDI) / Je me déplace à domicile

06 26 83 31 46

L'Art-Thérapie comme méthode de soin dans le cadre des maladies Neuro Évolutives

nuage de couleur rose et bleu

L'Art-Thérapie au service des personnes atteintes de maladies neuro évolutives

Les personnes atteintes de maladie neuro évolutive (maladie d’Alzheimer, maladie de Parkinson, maladie de corps de Lewy, sclérose en plaques, etc.) se retrouvent bien souvent stigmatisées. On les imagine comme des fantômes en errance, des coquilles vides, ou encore des déments ; ce sont là des visions erronées car être malade n’est pas synonyme de mort psychique et physique ni même de tout plaisir relationnel.

 

Via des dispositifs adaptés, l’Art-Thérapie vient stimuler les capacités cognitives et motrices des personnes malades.  Au sein du cadre sécure apporté par l’Art-Thérapeute, l’individu peut s’exprimer autrement qu’avec les mots sans jugement ni interprétation de la part du professionnel. Ainsi, cette

méthode de soin vise à redonner à la personne, souvent dépendante d’autrui, des bribes d’autonomie psychique et motrice comme une bouffée d’oxygène face à la perte identitaire.

 

Travaillant comme Art-Thérapeute à l'EPADH Le Sillon de Saint-Etienne de Montluc, notamment au PASA (Pôle d'Activités et de Soins Adaptés); et forte de mon expérience à l'Accueil de jour pour malade d’Alzheimer et apparentés, Al'Fa Répit, j’ai développé des dispositifs créatifs adaptés aux différents stades des maladies. Surtout, j’adapte mon approche pour que la personne puisse se sentir en confiance lors de la séance. Parce-que parfois il devient difficile de se déplacer jusqu’en cabinet, j’interviens à domicile pour plus de confort pour la personne malade, mais aussi pour l’aidant.

L'Art-Thérapie au service des aidants

Après une expérience au sein d’un Relais Aidants, je propose des séances pour les aidants familiaux où le suivi art-thérapeutique permet à la personne de cheminer vers le deuil de ce proche qui est toujours là mais petit à petit tellement différent.

Un cheminement vers moins de culpabilité, et surtout un espace où on peut se retrouver soi et mettre de côté, le temps d’un instant, cette casquette d’aidant. C’est par ce processus que pourront s’initier de possibles changements positifs.

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.